Réforme de l’Université Tunisienne : de l’audace

Ce rapport est le fruit d’un travail réalisé, durant l’année universitaire 2012-2013, par un groupe de cadres supérieurs tunisiens travaillant en France et composé de personnalités universitaires chercheurs et enseignants-chercheurs et de personnalités issues du monde socio-économique. Des membres de l’association ESCOT « ESpace des COmpétences Tunisiennes », faisant partie de ce groupe, se sont chargés de la finalisation de ce rapport.

 

L’objet du rapport est de contribuer à une réflexion générale sur l’évolution et la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Tunisie.

 

Il est structuré en quatre chapitres. Le premier est consacré au système de formation LMD (Licence, Master, Doctorat), le second à la recherche scientifique, le suivant aux procédures de recrutement des enseignants-chercheurs et à la gouvernance des institutions de l’enseignement supérieur et de la recherche, et enfin le dernier chapitre est réservé aux relations entre l’université et le monde socio-économique.

 

Le début de chaque chapitre présente un panorama non exhaustif de l’existant et la fin de chaque chapitre ou de quelques sections de chapitres propose un certain nombre de recommandations concrètes autour du sujet qui y est abordé.

 

Le présent rapport a été remis à Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche au mois de décembre 2013. Il était intitulé « Contributions au projet de réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche en Tunisie ».

 

Télécharger le rapport