Accord de Paris Cop21 : Contexte international et positionnement de la Tunisie

Inscrivez-vous !

cop21

 

A l’invitation du secrétaire général de l’ONU et lors d’une cérémonie organisée dans son siège à New York, le ministre tunisien des affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a officiellement paraphé le 22 avril 2016 les accords de Paris COP21. Le ministre a profité de cette entrevue pour rappeler les défis auxquels la Tunisie doit faire face aujourd’hui dans sa transition énergétique. Il a officiellement remis le plan d’action de la Tunisie (INDC – Intended Nationally Determined Contribution) qui détaille l’engagement national énergétique de la Tunisie pour être à la hauteur de l’enjeu climatique.

Accord de Paris Cop21 :
Contexte international et positionnement de la Tunisie

L’accord de Paris adopté par les états signataires vise à contenir le réchauffement climatique « bien en-dessous de 2°C » par rapport aux niveaux préindustriels et entend « poursuivre les efforts pour limiter cette hausse à 1,5 °C ». En d’autres termes, si les pays signataires engagent effectivement leurs efforts dans ce sens, cela consisterait à diviser par deux leurs émissions de CO2 d’ici 2030. D’une façon ou d’une autre, cela signifie pour chacun d’entre- eux de s’engager pleinement dans une nouvelle transition énergétique où les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique seront les clés de voute de leur succès.

Cet accord est-il crédible ? Comment historiquement est-on arrivé à un tel accord ? Quels sont les moyens financiers, technologiques et de contrôle qui seront mis en œuvre pour que des pays comme la Tunisie puissent tenir leurs engagements ? Comment cela va t-il se traduire en termes d’actions ?

Pour vous apporter des réponses à ces questions, ESCOT a invité des experts en matière de négociations dans l’énergie et le climat du CIRED qui est un acteur reconnu dans la recherche sur les enjeux climat/énergie/environnement et le processus international de négociations climat. Ils nous en présenteront les coulisses et les enjeux.

 

Nous aurons ainsi l’honneur d’accueillir :

 

  • M. Christophe CASSEN, Ingénieur de l’ENGREF (Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts) et diplômé de l’ENS (Ecole de Normale de Supérieure) de Cachan. Il est chercheur au sein du CIRED sur le thème de la gouvernance climatique et de la modélisation prospective des enjeux climat/énergie/environnement. Christophe Cassen fera un bref rappel de l’historique des Cop et analysera l’accord de Paris dans son contexte mondial.
  • M. Naceur CHAABANE, Ingénieur de Recherche au CNRS. Il est Secrétaire Général au CIRED (Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement). Le CIRED regroupe les chercheurs et experts français dans les négociations et stratégies de développement sous contrainte climatique, environnementale et sociale. Naceur Chaabane analysera le plan de contribution de la Tunisie (INDC) et ses impacts sur la politique énergétique nationale.

 

Nous vous donnons rendez-vous le jeudi 12 mai à 19h à la Maison de Tunisie – Paris, 45 A Boulevard Jourdan, 75014 Paris(Tram 3a – Arrêt Montsouris).

Au plaisir de vous compter parmi nous,
ESCOT

escot_dar_tounsi